.

Essai « LES 4 TALISMANS D'IRLANDE » (décembre 2014)

Un essai, qui prend des allures de jeu personnel sur les symboles, portant sur les 4 Talismans d'Irlande : Chaudron du Dagda, Lance de Lugh, Pierre de Fal et Epée de Nuada... Nous quitterons les terres habituelles des 4 éléments pour une approche plus trifonctionnelle.

Cet essai en : fichier PDF (232 ko)

  1 Approche

Lorsque le sujet des 4 Talismans (rapportés par les Tuatha Dé Danann en Irlande) est abordé, il est classique d’associer chacun d’entre eux à l’un des 4 Éléments. Nous allons tenter ici une approche un peu différente : les symboles sont certes universels, mais ils sont surtout personnels et pour se les approprier il faut parfois jouer avec eux. Cet essai ayant été réalisé pour le solstice d’hiver 2014, nous oserons un parallèle avec le site de Newgrange pour explorer les 4 Talismans d’Irlande.

2 Les Quatre Talismans

Les Quatre Talismans auxquels il est le plus fréquemment fait référence sont :

  • La Lance de Lugh qui atteignait toujours sa cible et volait de sa propre volonté. Il fallait la garder enchaînée car elle était assoiffée de combat.
  • L’Épée de Nuada, une épée de lumière qui infligeait des blessures mortelles.
  • Le Chaudron du Dagda qui pouvait rassasier sans se vider et avait le pouvoir de faire revivre les morts que l’on plongeait dedans.
  • La Pierre de Fal, ou pierre des destinées, qui criait quand celui qui devait devenir roi montait dessus.
Bien sûr, nous pouvons relier chacun de ces talismans à un Élément (et donc par voie de conséquence aux arcanes du Tarot) :

Mais nous allons, en ce jour de Solstice d’Hiver, tenter quelque chose d’un peu différent. En effet, mythologiquement, chacun des Talismans provient d’une des îles situées au nord de l’Irlande et a été offert par un druide particulier, qualifié de primordial. Nous allons nous intéresser à la signification à la fois du nom de l’île d’origine et du druide primordial associé pour chacun des Talismans.

3 Les Quatre Talismans, ou l’homme accompli du Cinquième Talisman

Les 4 Éléments m’évoquent l’homme complet (cf. travaux précédents sur les Éléments, en particulier celui sur les Métamorphoses), car je ne peux m’empêcher de penser que celui qui unit les 4 éléments devient complet. Les 4 Talismans sont a priori tous des talismans de la Souveraineté, et pourtant il y a quelque chose qui résonne quant aux significations des noms évoqués ci-dessus.

Parfois les textes mentionnent non pas Quatre mais Cinq Talismans. Le cinquième Talisman est celui du Maillet du Dagda. Le Maillet du Dagda synthétise en lui à la fois la Mort et la Vie. Nous pourrions oser que l’homme complet est, d’une certaine façon, allé au-delà de la Mort et de la Vie, il en a percé les Arcanes. Considéré comme tel, le Cinquième Talisman serait donc celui de l’homme accompli / l’homme complet, réalisé par les Quatre Talismans principaux de la Souveraineté. Ce n’est donc pas seulement de Souveraineté extérieure mais aussi de Souveraineté intérieure qu’il est question ici...

Un aspect supplémentaire pourrait nous conforter dans cette hypothèse, puisque le Maillet du Dagda est :

  • Une arme de mort comme l’épée (il peut écraser 9 personnes d’un seul coup),
  • Une source de naissance comme le Chaudron du Dagda,
  • Un objet de bois d’if comme la Lance de Lugh,
  • Son passage sur le sol trace un sillon qui délimite le Territoire comme les pierres.
À ce stade, une première conclusion pourrait donc être que les Quatre Talismans correspondent à l’homme complet lorsqu’ils sont réunis, et que le Cinquième Talisman (souvent facultatif dans la liste des Talismans) est là pour désigner l’homme complet réalisé à partir des Quatre autres Talismans.

À présent que nous avons une première piste de réflexions, nous allons entrer dans le coeur du sujet, en nous interrogeant sur la combinaison des Quatre Talismans pour créer l’homme complet. Nous prendrons aussi un angle de vue celtique irlandais (somme toute assez logique puisque les Quatre Talismans évoqués sont irlandais).

4 Trois Talismans et Un Talisman

Tout d’abord, je vais proposer que les Quatre Talismans ne sont pas égaux, mais que nous devrions considérer qu’il existe Trois Talismans (la Pierre de Fal, le Chaudron de Dagda, l’Épée de Nuada) plus Un Talisman (la Lance de Lugh).

En effet, il me semble qu’il y existe un caractère incomplet, voire destructeur, qui transparaît entre chacun des 3 Talismans et la divinité qui lui est mythologiquement associée.
L’association d’un objet (de même nature que ledit talisman) et la divinité (associée audit talisman) conduit à une perte d’un des caractères prépondérants de la divinité, un caractère représenté justement par... ce Talisman :

  • La Pierre de Fal & Cúchulainn : Cúchulainn, prototype du héros, guerrier reconnu et en quête de la Souveraineté, mais qui ne l’obtient jamais. La Pierre de Fal le rejette ce qui le conduit à détruire le seul Talisman qui aurait pû lui fournir cette Souveraineté tant souhaitée.
  • L’Épée de Nuada & Nuada : Nuada est roi, mais au cours de la première bataille de Mag Tuired une épée (qui renvoie à l’Épée de Nuada) lui sectionne le bras, ce qui le rend inapte à continuer de régner.
  • Le Chaudron d’Abondance & le Dagda : Un trou est creusé et rempli de bouillie (ce qui renvoie au Chaudron d’Abandonce) pour le Dagda. Le Dagda avale toute la bouillie ce qui le rend inapte à remplir ses fonctions.
Nous pourrions donc émettre l’hypothèse qu’il manque quelque chose afin d’assurer le caractère "complet" du binôme Talisman / Divinité associée.

Et si le Quatrième Talisman (la Lance de Lugh) avait justement pour rôle de compléter ces incomplétudes ?

Nous pourrions nous interroger sur le fait que les 3 épreuves que Lugh (détenteur du 4ème Talisman) doit accomplir en entrant à Tara pourraient être associées à ce besoin de compléter ces binômes :

  • Épreuve du jeu d’échecs : Lugh remporte une partie d’échecs, jeu hautement stratégique que nous pourrions associer à Nuada. L’identité de l’adversaire n’est pas précisée, mais le nom de Nuada est souvent évoqué comme potentiel adversaire de Lugh.
  • Épreuve de la pierre : Lugh déplace une pierre dans la salle principale de Tara, qui renvoie à la Pierre de Fal (et qui est d’ailleurs souvent assimilée comme telle).
  • Épreuve de la harpe : Lugh joue toutes les mélodies sur une harpe. Or, la harpe est justement un des attributs du Dagda, supposé savoir jouer toutes les mélodies avec elle.
Anecdotiquement, on notera que Lugh a aussi des attributs connexes qui sont : lance-pierre (pierre), épée (épée) et bateau (chaudron inversé)...

Même si la piste n’est pas parfaite, nous pourrions donc en conclusion supposer que la relation entre les Trois Talismans et les Divinités associées est incomplète... et que Lugh, à l’image des 3 épreuves de Tara ou de ses attributs, pourrait intervenir afin d’apporter ce qui semble manquer. Enfin, Lugh remplit par ailleurs cette fonction de restaurer l’ordre au cours de la bataille de Mag Tuired.

5 Détour par Newgrange, où on reparle des Quatre Talismans

À présent que nous avons supposé que la Lance de Lugh aurait un statut un peu différent des Trois autres Talismans, nous allons regarder ce qui relierait ces Trois Talismans.

Nous sommes au Solstice d’Hiver, époque qui nous renvoie au tumulus de Newgrange, en Irlande, où j’avais effectué il y a quelques années un voyage. Pensant à Newgrange, une image apparaît à mon esprit : celle du tumulus avec le Soleil qui le pénètre au solstice d’hiver, ou encore la Lance de Lugh (survolée à son extrémité par un corbeau, animal associé à Lugh) pénétrant dans les entrailles du tumulus.

Certains textes nous informent par ailleurs que le Dagda (que nous retrouvons donc ici) vivait à Newgrange : le Dagda dont un Talisman incomplet (le Chaudron) et un Talisman complet (le Maillet) sont des attributs.

En y regardant de plus près, les Trois autres Talismans semblent avoir en commun les eaux... les ondes...

À l’image des bateaux retournés qui enfantent les fidèles dans certaines églises du littoral maritime, le tumulus est un chaudron à l’envers (représentation de la déesse terre qui enfante). C’est un chaudron inversé où se réalise l’oeuvre d’enfantement. Il provient de Murias et est apporté par Semias : Murias / la mer et Semias / subtil... C’est l’eau subtile : eau non concrétisée ou encore onde non matérialisée... à laquelle manque de prendre forme et un certain ordre (nous rejoignons donc ce que nous avions précédemment précisé par rapport à la nécessité de mettre de l’ordre).

Autour de ce tumulus, nous trouvons des pierres de quartz blanches. Le quartz, pierre aiguisée, est en théorie coupante comme l’épée. Le nom de l’île d’origine de ce Talisman est précisément Findias / la blanche et son druide associé est Uiscias / l’eau. Les pierres blanches de quartz associées à l’eau par l’effet lumineux que lui donne le soleil comme une onde diffuse... mais eau également qu’on retrouve tel un miroir grâce à la rivière vers laquelle sont orientées ces pierres : la Boyne. Si nous considérons le nom de l’île et le nom du druide, nous obtenons donc une eau blanche : un lien avec la semence et/ou le lait (thème de la dualité sperme/lait que nous retrouvons par ailleurs, cf. mon essai sur la semence). Même le nom de la rivière Boyne / "celle qui procure les vaches" nous renvoie à cette eau blanche, ce lait...

Enfin, autour du tumulus, nous trouvons 97 pierres qui l’encerclent et qui délimitent l’espace sacré qui verra l’oeuvre, les enfantements, les destinées se tisser (lien avec la pierre de Fal). Même si ce sont des pierres, elles renvoient encore à l’onde : par leurs ondulations, triskells, vaguelettes représentés à leur surface... Nous avons aussi une onde par le fait qu’elle crie, qu’elle émet une vibration, un verbe, quand celui qui va devenir roi s’approche d’elle. Ces pierres, qui entourent, sont le grand oeuvre ("le grand savoir" que signifie le nom du druide Morfessa) qui enserre la Souveraineté (l’île de Falias renvoie au mot souveraineté) qui va y naître.

Nous avons donc Trois Talismans associés d’une certaine façon à l’eau, à l’onde, à la vibration... ce qui n’a pas encore de forme (au sens alchimique). Ils représentent un féminin avec ses 3 aspects, ses 3 fonctions...

  • le Chaudron, relié au productif et à la naissance
  • l’Épée, reliée au guerrier
  • la Pierre, reliée au savoir
Ce sont donc Trois Talismans qui composent Un athanor (Trois <=> Un)... mais il manque quelque chose pour concrétiser toute cette Souveraineté à naître.

Il est dit que la Lance de Lugh ne pouvait se calmer qu’une fois trempée dans le chaudron du Dagda. C’est une allégorie de l’enfantement de ce souverain (intérieur et extérieur) qui renaît. La Lance de Lugh pénètre, presque sexuellement, dans le chaudron du Dagda, quand le rayon du soleil pénètre Newgrange... Cette Lance vient de Gorias / le feu et est amenée par Esras / le moyen d’action. C’est donc l’élément, le moyen d’action qui va permettre de concrétiser tout ce qui était latent dans les Trois Talismans.

Un seul Talisman mais qui est Triple aussi dans Un, car c’est le Talisman de Lugh, le polytechnicien : guerrier, prêtre et artisan.

L’union de ces 2 parties :

  • Les Trois Talismans, qui ne sont en réalité qu’Un
  • Le Talisman Unique, qui est en réalité Trois
conduit à la naissance d’un nouveau unique conscientisé, que nous pourrions relié à "Oengus le jeune", devenu souverain à la fois à l’extérieur et au plus profond de lui-même :

Renaissance du soleil au plus profond des ténèbres à l’image de ce solstice d’hiver...

Sébastien « Marzin Suileabhan » Garnier
décembre 2014